Bilan 2014 : ma meilleure saison sur un vélo ?

Une belle performance à St Quentin les Aires en fin de saison

Et voilà, alors que la fin de l’année approche à grand pas et que la reprise de l’entraînement a déjà sonné, il est grand temps de tirer un bilan de ce que fut 2014 d’un point de vue cycliste. Autant vous le dire tout de suite, je suis globalement satisfait de ce cru 2014, même si j’aurais aimé lever plus souvent les bras. La plupart de mes objectifs ont été remplis et c’est bien là le principal. Voyons voir ce que ça donne plus précisément …

Une seule victoire, mais un vrai poids sur les courses

Tout d’abord, voyons voir ce que donne cette saison 2014 en chiffres :

  • 11 097 km au compteur, soit un record pour moi en la matière, dont 9 785 km sur route, 902 km sur home-trainer et 396 km en VTT auquels j’ai ajouté un petit 15 km en course à pied en préparation de la saison. Ces chiffres sont assez similaires à 2013, mais j’ai en fait beaucoup plus roulé jusqu’à l’été, puis beaucoup moins en fin de saison en raison de mes nouvelles obligations paternelles. Un bon bilan donc de ce point de vue là !
  • 25 jours de courses, soit environ 2000 km, dont trois courses par étapes avec le Circuit de l’Aisne, les 2 jours des Chtis, et la course de Roellecourt. C’est un peu moins qu’en 2013, j’ai fait moins de courses surtout en fin de saison.
  • 1 stage de préparation en Ardèche, une première pour moi et une excellente expérience, tant d’un point de vue humain que physique puisque cela m’a permis d’arriver vite en forme sur les courses.
  • 2 victoires (dont le général d’une course en 2 étapes en FSGT à Roellecourt), deux 2ème places, une fois 3ème, une fois 4ème, trois fois 5ème, une fois 6ème, une fois 7ème, deux fois 8ème, deux fois 9ème (dont le général des 2 jours des chtis) et une fois 10ème, soit 5 podiums et 17 top 10. Les résultats sont en hausse par rapport à l’an dernier, surtout qu’ils ont le plus souvent été obtenus sur des courses plus relevées … Ces statistiques montrent aussi que j’ai terminé plus de la moitié de mes courses dans les 10 premiers. Pas mal !
  • 1 belle progression sur les courses par étapes avec une 11ème place au général du Circuit de l’Aisne, une 9ème place aux 2 jours des Chtis et une victoire sur la course en deux étapes de Roellecourt.
  • Une bonne quinzaine de cols escaladés, la plupart en Ardèche lors de mon stage, et pas moins de 6 grands cols rien que sur la Marmotte et l’Etape du Tour.
  • 3 participations à des cyclosportives avec des résultats en progrès également : 25ème de la Classique du Rocher, 129ème de la Marmotte et surtout 77ème de l’Etape du Tour, un vrai exploit et une énorme satisfaction pour moi.

Cette seconde saison au sein du CC Verlinghem fut vraiment placé sous le signe de la progression. L’effectif s’étant sensiblement étoffé à l’intersaison, notre club n’avait plus à rougir en 2014 face aux grosses équipes du peloton Ufolep. Combiné à ma participation au stage de l’équipe en Ardèche, je me suis présenté dès le début de saison avec un excellent état de forme. C’était une situation inédite pour moi qui arrive plutôt en forme avec les beaux jours.

Echappé sur la première course de l'année à Seclin
Echappé sur la première course de l’année à Seclin

Cette forme précoce était peut-être la clé d’une saison réussie, car j’ai rapidement obtenu de bons résultats, même sur les courses toutes plates du début de saison. Peu à peu, à l’aide de mon entraîneur Vivien de Velotraining, la forme s’est amélioré jusqu’à atteindre un premier pic au printemps, pile poil pour mes courses par étapes.
Malgré des parcours pas franchement à mon avantage, j’ai brillé sur ces épreuves si particulières, bien aidé par mon nouveau vélo de chrono qui m’a permis de limiter la casse dans cette discipline. Mon premier exploit de l’année fut certainement la première étape des 2 jours des chtis, dans laquelle j’ai réussi à m’échapper avec tous les plus gros rouleurs que comptent le Nord, la Somme et l’Oise. J’ai ensuite réussi à ressortir en fin de course alors que la guerre faisait rage, allant décrocher une seconde place qui avait presque le parfum d’une victoire …

Mais ma plus grosse satisfaction de cette saison 2014 reste mes performances de haut niveau en montagne. Même sans pouvoir monter de cols à l’entraînement, j’ai réussi deux belles performances sur la Marmotte et l’Etape du Tour, atteignant sur cette dernière un objectif derrière lequel je courrais depuis plusieurs années. Ce fut deux belles journées de vélo, ponctuées de souffrances mais surtout de joie d’accomplir de beaux exploits …

Malgré cette forme exceptionnelle que je n’avais jamais connu, j’ai quand même du attendre la dernière course de la saison pour lever les bras, sur une épreuve à la concurrence peu relevée. Qu’importe, une victoire reste une victoire et elle aura fait du bien au moral pour conclure cette saison réussie.

Une belle performance à St Quentin les Aires en fin de saison
Une belle performance à St Quentin les Aires en fin de saison

Mais comme chaque année, je constate que mon niveau physique augmente sans me permettre de gagner plus souvent. Il est difficile d’exister sur les courses dans le Nord, tant les parcours sont stéréotypés pour favoriser les rouleurs et sprinters de la région. Même si les bosses ne sont pas légions par ici, les organisateurs pourraient faire l’effort de temps en temps d’inclure quelques difficultés sur les parcours, au lieu de les éviter !

Cette saison 2014 est donc réussie de tous les points de vue, chacun des objectifs que je m’étais fixés ayant été remplis. Malheureusement, le cru 2015 risque d’être largement moins fourni, la faute à une hanche droite en sale état à seulement 28 ans. Il va falloir être patient avant de pouvoir ré-épingler un dossard sur mon maillot …

Vous aimerez également :

pub

3 thoughts on “Bilan 2014 : ma meilleure saison sur un vélo ?

  1. Salut Florent,
    Effectivement, on voit bien que ta hanche est assez déformée. N’est-ce pas amplifié par l’IRM ?
    Pour ma part le problème est différent, puisque c’est le cartilage à l’intérieur de l’articulation qui fait défaut. Du coup, il n’y a plus « d’huile » dans l’articulation, et les os sont en tension de plus en plus forte, ce qui risque d’occasion des douleurs très vives (ça commence déjà) et surtout m’empêchera rapidement tout mouvement d’ici quelques temps si je ne fais rien. En gros, je n’ai pas le choix ! Au niveau opération, je me dirige vers la pose d’une prothèse de resurfaçage, une nouvelle technique plus durable que les prothèses complètes. J’en saurais plus bientôt …

    Merci pour ton message en tous cas. Je sais que 2015 sera compliqué, mais j’espère faire encore mieux en 2016 !

Laisser un commentaire