Championnat du Nord Ufolep : la débacle …

Championnats du Nord à Pont sur Sambre

En ce dimanche 12 mai, la fédération Ufolep organisait ses championnats départementaux, et j’avais coché cette date depuis bien longtemps dans mon calendrier. En effet, étant située tout juste une semaine avant les Routes de l’Oise, mon principal objectif de la saison, je devais me présenter au top de ma forme sur ces championnats. Mais comme souvent, cette course fut particulièrement bizarre dans son déroulement …

Un départ en cyclotouristes

Mes ambitions étaient élevées au départ de ce championnat du Nord, car le circuit proposé était particulièrement sélectif. Une belle montée d’un petit kilomètre était à parcourir 13 fois, et je pensais bien que cela allait jouer sur le déroulement de la course. De plus, un vent assez fort balayait le plateau au dessus de Pont-sur-Sambre, et on pouvait s’attendre à quelques bordures. Étant représenté par trois éléments (moi, JB et Julien), notre club du CC Verlinghem avait de bonnes chances de peser sur le déroulement de la course.

Le départ était donné sous de gros nuages noirs, et un froid assez marqué. Une fois n’est pas coutume, notre petit peloton s’élançait bien calmement pour les premiers kilomètres, et aucune attaque n’était lancée pendant le premier tour. Il fallait attendre le début du second tour pour voir enfin un coureur ébranler le peloton, même si cette première offensive n’était pas très tranchante.

Championnats du Nord à Pont sur Sambre
Au chaud dans le peloton devant Julien

A partir de ce moment-là, JB et Julien tentaient tour à tour de partir en échappée, mais chacune des tentatives étaient vouées à l’échec. Il y avait toujours un coureur pour rouler dans le peloton, et le club local avait décidé de verrouiller la course. Julien tentait une nouvelle fois sa chance en solitaire, puis était rapidement rattrapé par Thomas Tolleta, un des favoris de l’épreuve.
Dans la montée, Julien se faisait décrocher, et j’en profitais alors pour placer un contre et rejoindre rapidement le coureur de tête. Nous nous retrouvions à trois devant, et les relais s’enchaînaient tout de suite. J’étais quand à moi très limite, ayant produit un gros effort pour boucher le trou, mais je m’appliquais à appuyer le plus fort possible sur les pédales.

Nous passions la ligne avec une quinzaine de secondes d’avance, puis JB et un autre coureur revenaient sur nous au pied de la bosse. Cette situation était idéale puisque nous nous retrouvions devant à deux au sein d’un groupe qui pouvait aller très loin. Malheureusement, j’étais vraiment mal et je perdais le contact dès les premiers mètres de la montée. Gros coup au moral pour moi !

Piégés dans le final

A l'attaque, mais les jambes ne sont pas bonnes
A l’attaque, mais les jambes ne sont pas bonnes

Un peu déprimé par cette situation d’échec, je reprenais place au sein du peloton et me forçait à contrôler les différentes attaques qui se lançaient. Mais le groupe d’échappés était vite repris, et tout était à refaire. Pour ma part, je n’avais plus vraiment la tête à attaquer, ayant peur de me faire lâcher à chaque fois qu’il fallait faire un gros effort. Heureusement, mes qualités de grimpeur me permettaient de souffler un peu dans la bosse, mais ce répit était de courte durée.

JB est dans tous les coups !
JB est dans tous les coups !

JB était quand à lui bouillant, et plaçait de nombreuses attaques, sans obtenir de bon de sortie de la part du peloton. A deux tours de l’arrivée, une grosse attaque d’un autre favoris faisait exploser le peloton, qui s’éclatait en plusieurs bordures dans la ligne droite d’arrivée. Julien était le mieux placé de nous trois, mais nous étions tous piégés.
Heureusement, la première partie du circuit avec le vent de face facilitait un regroupement général. Le dernier tour était abordé groupé, et je me doutais que la sélection allait se faire dans la montée. Évidemment, ce qui devait arriver arriva, et deux costauds prenaient la tête des opérations au sommet suite à une violente attaque. Tout le monde se regardait, et il était vite trop tard.
JB tentait une dernière fois de s’échapper avec 3 autres coureurs, mais il était repris par le peloton sur la ligne alors que le duo s’était disputé la victoire. Pour ma part, je terminais au sein du peloton à la 19ème place, tandis que Julien rentrait dans le top 10.

J’étais vraiment très déçu de cette contre performance de ma part, qui s’explique en partie par le rhume que je traîne depuis un bout de temps maintenant. Dommage également pour l’équipe, nous avions de vraies ambitions au départ, mais nous avons été battus par plus fort, plus audacieux et plus malin …

Vous aimerez également :

pub

One thought on “Championnat du Nord Ufolep : la débacle …

Laisser un commentaire