Il y a de l’espoir chez les jeunes français

Le mois de décembre est toujours propice aux bilans en tout genre. Meilleur espoir, meilleur grimpeur, vélo d’or, meilleur mondial, voilà autant de distinctions distribuées par les sites Internet et magazines spécialisés dans le cyclisme. Je n’ai pas l’habitude de ces retours en arrière, mais pour une fois, je vous fais partager le vent d’espoir que j’ai vu en 2011 …

Des résultats en hausse

Mon petit bilan s’intéresse donc aux jeunes coureurs professionnels français, qui ont réalisé une saison 2011 remarquable. Tout commence évidemment avec la période des classiques, et un remarquable Yohan Offredo qui est allé cherché plusieurs accessit sur des courses au niveau relevé. 4ème au Het Nieuwsblad, puis 7ème à Milan-San Remo, il fut mis sur la touche après une grosse chute sur Grand-Wevelgem. Qu’importe, il nous a fait vibrer, et nous avons pu apercevoir l’étendu de son talent. C’est certainement notre meilleur espoir pour les classiques flandriennes …

Offredo sur le Het Nieuwsblad

Le printemps 2011 a également vu l’éclosion d’un autre coureur de classique. Je porte un regard un peu particulier sur lui, car j’ai croisé sa route lorsqu’il était en junior. Ce jeune néo-professionnel n’est autre qu’Adrien Petit, coureur de la Cofidis. Ce nom ne vous dis peut-être pas grand chose, mais il a réalisé une première saison remarquable chez les pros.

7ème à Kuurne-Bruxelles-Kuurne, il affichait déjà ses très bonnes prédispositions dans les sprints. Il multiplia ensuite les places d’honneur tout au long de la saison, collectionnant même quelques podiums, mais sans goûter aux joies de la victoire. L’apothéose sera pour la fin de saison, avec le mondial espoir qu’il termine à la seconde place, juste derrière son coéquipier et amis Arnaud Demare.

Les grimpeurs français sont de retour

Après les classiques, le calendrier cycliste professionnel prend de la hauteur en s’approchant des montagnes lors des nombreuses courses à étapes. Cette période pendant laquelle les protagonistes du Tour de France montent en puissance est propice à l’éclosion de jeunes talents.

Côté français, c’est d’abord Jérôme Coppel qui impressionna son petit monde en jouant les premiers rôles dans le Tour de Murcie en Espagne. Seulement battu par Contador, le coureur de la Saur-Sojasun a montré l’étendu de son potentiel en rivalisant avec le meilleur coureur de course à étapes du moment. En montagne ou contre-la-montre, Coppel a prouvé qu’il était à la hauteur. La suite de sa saison sera moins impressionnante, même si une 14ème place au Tour de France confirme qu’il sera un coureur à suivre.

Je voudrais terminer par un très jeune coureur qui est à mes yeux celui qui a le plus de potentiel au vu de ses débuts professionnels. Il s’agit de Thibaut Pinot, jeune premier de la Française des Jeux, qui a éclaboussé de tout son talent cette saison 2011. Vous n’en avez pas entendu parlé ? C’est possible, M. Pinot ne s’est distingué que sur des courses peu médiatisée, mais au parcours et à la participation toujours relevée.
Il enregistre pour cette saison plusieurs succès, notamment au Tour d’Alsace, mais surtout au Tour de l’Ain puis à la semaine Lombarde. A chaque fois, il surprend en s’imposant devant de très bon coureurs et avec la manière. Il découvrira certainement les grands tours en 2012, et je sens qu’on reparlera de ce futur grand coureur …

Thibaut Pinot, vainqueur plusieurs fois cette année

Vous allez me dire que je n’ai pas parlé de Rolland. Très franchement, j’ai un peu de mal à croire en ce coureur, qui ne montre pas une progression très régulière, ni dans sa carrière, ni cette saison … Je ne m’étendrais pas plus sur le sujet, mais ce qui est certain, c’est que le cyclisme français vis son renouveau. Et après-demain ? Le retour de Romain Sicard, l’avènement d’Arnaud Demare ou de Kenny Elissonde ? Vivement 2012 !

Vous aimerez également :

pub

One thought on “Il y a de l’espoir chez les jeunes français

Laisser un commentaire