La Haute Route arrive dans les Pyrénées

Depuis deux ans, la Haute Route figure au calendrier comme la plus difficile cyclosportive de l’année. Courue par étape, elle propose un parcours très sélectif tracé entre Genève et Nice, avec une traversée des Alpes épique et emprunte de légende. Étant donné la réussite des deux premières éditions, les organisateurs ont annoncé il y a déjà quelques mois qu’une seconde Haute Route serait organisée en 2013, avec un parcours dans les Pyrénées. Cette fois, ça y est, tous les courageux qui s’y sont inscrits savent de quoi le menu sera fait …

De la méditerranée à l’Atlantique à travers les plus beaux cols

Le parcours de la Haute Route Pyrénées 2013

Pour qu’une Haute Route soit réussie, il faut un maximum de cols, un maximum de légende, et un départ et une arrivée dans deux villes touristiques et mondialement connues. Les organisateurs ont donc pris un soin tout particulier à appliquer cette recette à la chaîne des Pyrénées. Le parcours de cette seconde Haute Route est ainsi tracé entre Barcelone et Biarritz à travers 7 étapes, cumulant 750 kilomètres et plus de 20 000 mètres de dénivelé positif !

Pour que le spectacle soit au rendez-vous, la plupart des grands cols des Pyrénées seront empruntés, donnant à cette épreuve un petit goût de Tour de France. Plat de Beret, Port de Balès, Peyresourde, Aspin, Tourmalet, Hautacam, Soulor ou Aubisque sont autant d’ascensions qui font la légende du sport cycliste. Si ces cols sont souvent plus courts que ceux des Alpes, il sont en revanche plus abruptes et mettent les organismes à rude épreuve. Si le soleil est au rendez-vous, la chaleur ajoutera à la difficulté et les participants vont souffrir …

Le grand départ de cette Haute Route Pyrénées sera donné de Barcelone, même si la course réelle ne commencera qu’à Solsona au pied des montagnes pyrénéennes. Pour l’arrivée, c’est la station balnéaire de Biarritz qui accueillera les finishers, qui pourront parader dans la capitale du Pays Basque français.

La lecture de cet article vous fait autant rêver que moi ? Précipitez-vous sur le site de l’organisation, il reste quelques places disponibles. Reste qu’à 1500 € l’inscription hors logement, le prix du rêve à de quoi en refroidir plus d’un ! Je reconnais que l’organisation d’une telle course requiert de gros moyens humains et logistique, mais cela fait cher le kilomètre quand même !
Malgré cela, c’est sûr, un jour j’y serais. C’est le genre de défi qu’il faut réaliser au moins une fois dans sa vie de cycliste !

Vous aimerez également :

pub

Laisser un commentaire