La saison de cyclo-cross bat son plein

Alors que la saison sur route s’est clôturée il y a plus d’un mois, ce sont d’autres acteurs qui tiennent en émoi les aficionados du cyclisme. Comme tous les ans, la saison hivernale est marquée par les courses de Cyclo-Cross, véritable institution en Belgique. En effet, le plat pays est la Mecque du Cyclo-Cross, qui tient une place au moins aussi importante dans le cœur des supporters que les mythiques classiques du mois d’Avril.

Le Cyclo-Cross, une discipline à part

A mi-chemin entre le cyclisme sur route et le VTT, le cyclo-cross tient une place à part dans le milieu du vélo. Tout d’abord, en ce qui concerne le matériel, le vélo utilisé par les coureurs ressemble très fortement à un vélo de route. Cadre, roues, transmission, tous ces éléments peuvent êtres communs à la discipline phare du cyclisme.

Mais ne nous y trompons pas,  les vélos sont bien adaptés à un terrain plus difficile. A y regarder de plus près, on peut voir que la géométrie des cadres est différente, de manière à laisser un peu de place pour la boue qui pourrait s’accumuler. De même, le système de freinage est modifié, tandis que les pneus ou boyaux laissent apparaître des crampons plus ou moins proéminents en fonction du terrain.

Mais pourquoi ce mix entre du matériel de route et de cross ? Tout simplement parce que les circuits de cyclo-cross comportent généralement une portion de route, et des portions plus accidentées, avec de grosses butes, des passages de sable, des planches à passer à pied, des escaliers, et autres embuches qui obligent le coureur à descendre de sa machine.

Les spécialistes sont des stars

Sven Nys, Zdenek Stybar, Niels Albert, Kevin Pauwels, ces noms ne vous disent rien ? Pourtant, ce sont de véritables stars en Belgique, et ils font la une des journaux sportifs tout au long de l’hiver. Ce sont de véritables spécialistes du cyclo-cross, qui font de cette discipline leur activité principale sur le vélo. Ils trustent les premières places de tous les classements, et accèdent à la gloire dans les labourés.

Plus rarement, ont voit quelques « routiers » briller également sur les terrains de cyclo-cross. Dans les plus récents, on peut citer le français John Gadret, qui s’est d’abord révélé en cyclo-cross, avant de gagner sur route.
Il faut dire que la complémentarité des deux disciplines n’est plus à prouver. Le cross est un très bon moyen de garder la forme l’hiver, tandis que la route est indispensable aux crossmens pour préparer leur saison hivernale.

Pour mieux vous rendre compte de ce que cela peut donner, profitez de la vidéo ci-dessous, résumé de la manche de Super Prestige à Hamme-Zogge :

Vous aimerez également :

pub

Laisser un commentaire