L’Australie, terre d’accueil du début de saison

Comme tous les ans depuis une bonne dizaine d’année, le peloton professionnel sort de son hibernation sous le soleil australe. Si le Tour Down Under fut une course de seconde zone à ses débuts, son accession dans le Pro Tour à véritablement lancé l’épreuve sous les yeux des caméras …

Un championnat national en début d’année

Avant le Tour Down Under, nous avons l’occasion d’assister au championnat national d’Australie sur route, qui se déroule tous les ans sur le même circuit, et en tout début d’année. Il faut dire que pour les coureurs locaux, le mois de janvier constitue le cœur de l’été …

Avec autant de soleil, les coureurs australiens tiennent déjà une belle forme, et se disputent âprement le maillot wallabie. 2011 ne déroge pas à la règle, avec l’avènement d’un futur grand. En effet, le jeune (23 ans) coureur de la Garmin-Cervélo, Jack Bobridge, s’est imposé dans la cours en ligne, en montrant l’étendue de son talent. Pour aller chercher la victoire, il s’échappa à deux tours de l’arrivée, pour résister à son groupe de poursuivant, et s’imposer en solitaire.
Il devance sur la ligne Matthew Goss et Simon Gerrans, ce qui permet de juger l’étendue de la performance … Notez bien ce nom, Bobridge, on devrait le revoir en haut des classements dans les prochaines saison.

Le Tour Down Under, top départ de la saison internationale

Du 16 au 23 janvier, les plus grandes équipes ont rendez-vous autour d’Adélaïde, pour disputer la première course à étape Pro Tour de l’année, le Tour Down Under. Les 6 étapes proposent un parcours plutôt plat, qui permet aux coureurs de reprendre la saison en douceur. Mais ne nous y trompons pas, l’enjeu est quand même important, et la 5ème étape, dont le parcours emprunte le Mont Willunga, pourrait s’avérer décisive pour le classement général.

Mais ne nous trompons pas, cette année encore, les premières places risquent bien d’être trustées par les sprinters. De grosses armadas arrivent, notamment chez Columbia-HTC, Omega Pharma-Lotto, et Garmin-Cervélo. Il s’agit des équipes respectives de Mark Cavendish, André Greipel et Tyler Farrar, soit trois des meilleurs sprinteurs mondiaux. Notons tout de même que Greipel est le tenant du titre, et que cette épreuve fut celle qui la révéla au grand public. De quoi le motiver sérieusement une fois de plus …

André Greipel, grand favoris du Tour Down Under

La dernière de Lance Armstrong

En 2009, Lance Armstrong avait fait son grand retour sur le Tour Down Under. C’était une occasion unique pour les organisateurs d’attirer les projecteurs sur leur épreuve. Même si 2010 ne fut pas une saison brillante pour le leader américain, la course australienne avait une nouvelle fois profité de l’extraordinaire intérêt médiatique que suscite Armstrong.

Mais l’édition 2011 aura une saveur particulière pour Armstrong, car il posera ses roues pour la dernière fois sur une course en dehors des États-Unis. Est-ce que cette motivation supplémentaire lui suffira pour jouer le haut de tableau ? J’en doute, mais Lance Armstrong est capable de beaucoup de choses …

Pour ne rien manquer de la course, je ne peux rien vous proposer de mieux que la visite du site officiel de la course.

Vous aimerez également :

pub

One thought on “L’Australie, terre d’accueil du début de saison

Laisser un commentaire