leopardtrek.lu comme un air de déjà vu …

Souvenez vous, il y a un an environ, l’un des premier articles de blog-cyclisme faisait l’éloge du nouveau site Internet de l’équipe Sky. A l’époque, l’équipe anglaise était dans tous les journaux sportifs, et faisait frétiller la planète cyclisme avant le début de la saison. On l’annonçait comme un nouvel épouvantail, et on prédisait aux coureurs la gloire et de nombreuses victoires. En ce début 2011, l’histoire se répète avec l’équipe Leopard-Trek. Des stars, de l’argent, du show, tous les ingrédients sont là, y compris le site web …

Un très beau site …

Il va sans dire que dès les premières secondes passées sur le site www.leopardtrek.lu, c’est une bonne impression qui se dégage. L’ambiance est sobre et classe, à l’image du maillot de cette nouvelle équipe luxembourgeoise. La navigation sur le site est très simple et bien organisée, et l’on peut accéder en quelques clics à toutes les catégories.

Le site Internet de l'équipe Leopard-Trek

Le fil de news est mis à jour très régulièrement, et sera une bonne source d’information pour les journalistes ou webmasters qui éditent des sites sur le vélo. L’équipe Leopard-Trek a certainement recruté de ce côté-là, afin d’animer le site Internet au quotidien.
C’est toujours la sobriété et l’ambiance haut de gamme qui dominent avec un très beau calendrier, qui permet d’accéder en une seule page à l’ensemble des courses prévues au programme de l’équipe. C’est du beau boulot !

La galerie photo est semble-t-il réalisée avec l’illustre Graham Watson, qui sillonne les courses cyclistes professionnelles depuis de nombreuses années. Le résultat est franchement réussi, et on retrouve pour chaque course disputée des photos rapidement mises en ligne.

… copié sur le Team Sky

Le site de l’équipe Leopart-Trek est réussi, et ravira les fans des frères Schleck. Mais il faut noter que l’originalité n’est pas de mise, puisqu’on a l’impression que le site a été réalisé par les mêmes personnes que celui de l’équipe Sky.

On retrouve sur les deux sites la même ambiance, la même typographie, les mêmes animations de menu, et même la présentation des coureurs est réalisée de la même façon. C’est du beau travail, mais il est un peu dommage de retrouver autant de ressemblance entre les sites de deux des plus grosses formations du peloton 2011 …

Notons tout de même un petite originalité chez les luxembourgeois, qui proposeront prochainement une boutique en ligne directement sur leur site officiel, pour acheter les maillots de l’équipe. C’est une bonne idée, à condition que les tarifs ne soient pas prohibitifs …

Au top sur les réseaux sociaux

La page Facebook de l'équipe Leopard-Trek

Dès votre première connexion sur le site leopardtrek.lu, vous ne pourrez pas passer à côté de l’omniprésence des réseaux sociaux. La page Facebook est nettement mise à avant dès la page d’accueil, et cela semble fonctionner, puisqu’elle réunie déjà plus de 16 500 fans ! Nos amis de Cyclo Passion ont compté, c’est la troisième équipe professionnelle dans le domaine. Pas mal …

Du côté de Twitter, ça bouge aussi, puisque ce sont déjà 13 600 personnes qui sont abonnées au flux de l’équipe de Fabian Cancellara.

Cette équipe Leopard-Trek est donc bien née sur Internet, et nous attendons avec impatience de découvrir ce que ce groupe va donner sur la route. Sur le papier en tous cas, les promesses sont énormes …

Vous aimerez également :

pub

3 thoughts on “leopardtrek.lu comme un air de déjà vu …

  1. Je suis tout à fait d’accord, le site du Team Leopard est plutôt ressemblant à celui du Team Sky… D’ailleurs, je trouve que dans ce domaine, Sky reste en avance : Aussi bien en terme d’activité sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook, mais aussi concernant la qualité des photos postées ! Beaucoup plus de photos postées, et de bien meilleure qualité sur le site de Sky, avantage aux Anglais !

  2. Le Tour n’est vraiment plus ce qu’il était….

    La « glorieuse incertitude du sport » n’y existe plus…. Sans revenir au temps où le coureur accidenté devait s’arrêter dans une forge pour ressouder lui-même sa fourche brisée, l’assistance intégrale devrait s’arrêter aux victimes de chutes graves, occasionnant un arrêt de plus d’une minute.

    Les crevaisons faisant partie des aléas de la route, le changement de roue, avec le retour autorisé dans le sillage des voitures, devrait être banni. On reviendrait à l’ancienne: changement de boyau par le concurrent lui-même (un changement de boyau nécessitant entre 1 minute et 1,5 minute) et les voitures s’arrêtant pour laisser la route dégagée devant lui, seule la voiture du Directeur de course étant autorisée à suivre le peloton. Cela rendrait la course plus vivante et autrement plus spectaculaire et on ne verrait pas systématiquement escamotées toutes les étapes « dites de plat », qui ne sont, en réalité jamais plates et présentent des difficultés diverses qui servent à pimenter la compétition.

    Egalement bannie la liaison radio des directeurs avec leurs coureurs, ceux-ci ne prenant plus aucune initiative, car les directeurs d’équipes leur mâchent tout le travail, les dites étapes devenant… des étapes de platitude !…

    Enfin, j’en reviens à ma « marotte » qui prétend que « ceux d’en haut » veulent, ni plus ni moins, tuer le Tour. Témoin la différence de traitement du problème du « dopage », qui est courant dans tous les autres sports qui cantonnent leurs spectateurs dans des enceintes fermées et payantes… sans quasiment jamais être dénoncé et sanctionné.. quand le Tour de France draine, bon an, mal an douze millions de spectateurs gratuits… quel manque à gagner pour le fisc qui voit passer sous son nez cette masse de TVA !…

    Mais les voraces de recettes sonnantes et trébuchantes usent de toutes les ficelles…

    Un détail qui n’a l’air de rien : de moins en moins le « Tour de France » ressemble au « tour de la France » et plus à une série d’épreuves hétéroclites, sans aucun lien entre elles, le record étant battu dans celui de cette année.

    Je prédis que l’on verra de plus en plus d’étapes se déroulant à l’étranger et, mûs par l’utopie de la « Yourope », les promoteurs s’acheminent tout doucettement vers une issue logique : quelques brillants esprits décrèteront un beau jour la mort du Tour de France et l’avènement du Tour d’Europe !…

    Et ce jour coïncidera, comme par hasard, avec la disparition inévitable d’un certain « Paulo la Science », par qui le Monde entier apprend, pendant 3 semaines exaltantes, chaque année à heure fixe, à connaître et aimer la vraie FRANCE, avec les témoignages de toute son Histoire et sa fabuleuse culture inscrits dans son architecture et ces milliers de paysages, merveilleusement racontés par ce chantre omniscient et passionné, disant comme des poèmes les noms bien de chez nous, de lieux et de gens… la France que les mondialistes veulent voir disparaître !…

    Ce jour fatal, des centaines de millions d’individus de par le monde, ne sauront plus que cette France a existé… et le tourisme, source fabuleuse d’échanges fructueux sera réduit au commerce de banales cartes postales sans saveur.

    Et les mêmes se lamenteront sur une perte encore plus grande de recettes fiscales !…

Laisser un commentaire