Peter Sagan, révélation de Paris-Nice

Peter Sagan sur Paris-Nice

Si vous suivez de près ou de loin l’activité du cyclisme professionnel, vous n’avez pas pu louper la semaine de Paris-Nice, qui vient de se terminer. Comme tous les ans, nous avons eu droit à notre lot d’étapes de plaines avec du vent, de la neige, des étapes de moyenne montagne courues à fond, etc …

Au final, le dernier vainqueur du Tour de France, Alberto Contador, gagne sans difficulté cette édition, malgré une petite frayeur dans la première étape, au cours de laquelle il s’est fait piégé par une bordure.

Un jeune de 20 ans qui explose tout

Si je vous propose cet article, ce n’est pas pour vous résumer ce Paris-Nice 2010, mais plutôt pour faire un focus sur la révélation de la semaine, le jeune slovaque Peter Sagan.

Peter Sagan sur Paris-Nice

Né le 26 Janvier 1990, ce néo-pro vient de remporter de façon magistrale deux étapes de la course au soleil. On peut le dire sans complexe, c’est LA révélation de Paris-Nice 2010.

Une carrière qui démarre bien

Issu du VTT, discipline dans laquelle il a conquis le titre de champion du monde junior en 2008, Peter Sagan nous a déjà gratifié d’un début de saison remarquable. Très tôt cette année, il s’était montré à son avantage en Australie sur le Tour Down Under. Il avait dès cette épreuve de reprise impressionné pour un nouveau venu dans le peloton.

Plusieurs fois membre d’échappées, il avait attaqué dans l’étape la plus dure, qu’il avait terminé à une belle 5ème place, dans la roue du champion du monde Cadel Evans. Excusez du peu ! Déjà 29ème du classement général final de l’épreuve australienne, la saison était déjà bien lancée pour le jeune tchèque.

De retour en Europe, on ne le retrouvais en haut des classements que dans le Grand Prix des Côtes Étrusques en Italie, où il prenait une anonyme mais convaincante 15ème place.

Un punch impressionnant

Au départ de Paris-Nice, peu de monde pensait voir ce coureur inconnu exploser aux yeux du grand public. Dès le prologue, il a montré sa bonne forme en prenant la 5ème place. N’ayant jamais vraiment brillé dans cette spécialité, on pouvait se douter que le jeune tchèque avait des jambes de feu !

Dès la 3ème étape, il imposait sa pointe de vitesse à ses compagnons d’échappée et glanait une première grande victoire. A Aurillac, on pensait avoir tout vu, mais non ! Deux jours après, Peter Sagan remettait le couvert, en s’imposant dans un final pour costaux. A l’attaque dans une bosse à deux kilomètres de l’arrivée, personne ne l’a revu avant la ligne d’Aix-en-Provence (voir la vidéo)

Sur ces deux victoires, on a pu voir toute la classe de ce jeune coureur, qui semble disposer d’une explosivité hors du commun. Ce n’est que le début de saison, et on peut se dire que tous les coureurs ne sont pas encore en forme. Mais quand même, gagner deux étapes de cette façon dans Paris-Nice, à tout juste 20 ans, ce n’est pas banal.

J’espère pour lui qu’il ne sera pas qu’une simple étoile filante … Il négocie actuellement avec son équipe Liquigas-Doimo pour participer à Milan San-Remo. Je suis curieux de le voir à l’œuvre dans les capis italiens …

Vous aimerez également :

pub

Laisser un commentaire