Reprise de la saison à Hérin

Voilà bien longtemps que je n’avais pas épinglé un dossard à mon maillot. Ma dernière course datait en effet du 5 septembre dernier à Estaires, où j’avais réalisé une bonne prestation sur un circuit qui ne me convenait pas. Pour cette année 2011, fort d’un nouveau club dans une nouvelle fédération, j’attendais avec impatience cette remise en route pour jauger mon niveau.

Dans le rythme mais sans plus

Rendez-vous était donné ce dimanche à Hérin, commune proche de Valenciennes, pour ma première course en UFOLEP sous le maillot du Sprinter Club d’Escobecques. Compte tenu de mon passé en FFC, je suis cette année intégré au peloton des 1ères catégories, qui comporte quelques noms bien connus dans la région.

N’ayant jamais couru à ce niveau, mon objectif principal était de découvrir la catégorie et de juger de mon état de forme en vue de mes prochains objectifs. Il faut dire que sur un circuit pareil, mes ambitions étaient plus que limitées.
Le programme du jour comportait 15 boucles d’un circuit de 4,6 km environ, entièrement plat, et composé en partie de deux grandes lignes droites exposées à une légère brise. Autrement dit, il fallait pouvoir emmener du braquet !

Première course de la saison à Hérin

Dès le départ donné, je ne quittait pas les premières positions du peloton, constatant que le départ était moins rapide que dans mes courses de l’an dernier. Content de voir que je suivais sans problèmes, je me lançait dans un contre à la fin du premier tour, à la poursuite d’un petit groupe qui n’allait pas tarder à se faire reprendre. Cette première accélération m’ouvrait les yeux sur ma conditions plutôt moyenne à cette époque de la saison. Je peinais à reprendre mon souffle …

La bonne échappée s’en va sans moi

Les premiers tours étaient parcourus à vive allure, et les attaques se succédaient régulièrement. J’allais de temps en temps boucher des trous, mais ne me sentait pas les jambes pour lancer une grande offensive.
Et pourtant, je n’aurais pas du hésiter. Dès le 4ème tour, 10 hommes se portaient en tête au moment où le peloton se calmait un peu. La poursuite n’étant pas engagée tout de suite, l’échappée prenait rapidement 30 secondes, puis une minute.

A la faveur de ce décompte, je pensais bien voir le peloton réagir, mais personne ne souhaitait prendre la poursuite à son compte. Il faut dire que les principaux clubs étaient représentés devant, et que les courses d’équipes jouaient à plein. Conscient de mes moyens limités, je me portait quand même régulièrement à l’avant pour relancer l’allure, mais l’écart grandissait à chaque tour, pour atteindre 3 minutes à 30 km de l’arrivée.

Première course avec mon nouveau maillot d'Escobecques

Bilan positif … pour une reprise

Nos espoirs de victoires anéantis, il ne restait plus qu’à attendre l’arrivée en conservant une bonne vitesse de croisière. Tout au long des 5 derniers tours, de nombreux coureurs partaient à l’attaque, mais sans parvenir à distancer le gros des troupes. Le rythme s’accélérait dans le dernier tour, avec un top 20 à aller chercher.

Ne me sentant pas capable de réaliser un sprint correct, je me décidais à faire le coup du kilomètre, et me replaçait en tête de groupe. Malheureusement, les opportunités n’étaient pas nombreuses et je lançais un pétard mouillé à 500 mètres du but, alors que nous roulions déjà très vite.
Le reste du peloton ne trouvait aucun mal à me rejoindre, et me doublait largement dans un sprint que je n’ai pas disputé.

Je termine donc cette course dans le second groupe, aux environs de la 30ème place, sans avoir pu donner la pleine mesure de ma forme. Il me reste encore un peu de travail à accomplir avant de pouvoir accrocher les bonnes roues, notamment en puissance maximale. Ça tombe bien, c’est au programme de mon entraînement cette semaine …

Vous aimerez également :

pub

2 thoughts on “Reprise de la saison à Hérin

  1. Bonsoir,
    Sympa cette première course.
    De bonnes conditions pour rouler.
    Y a t’il une grande différence entre l’ufo et la ffc ?
    Guy

  2. C’est difficile a dire, nous n’étions pas beaucoup au départ sur cette première course, ce qui joue beaucoup sur le rythme. Je pense que le niveau UFOLEP 1 correspond au niveau Pass’Cyclisme en FFC. Ça roule bien quand même …

Laisser un commentaire