Saison 2011 : un bilan contrasté

La fin de saison a sonnée depuis quelques semaines déjà, et il est temps d’analyser mes performances avec un peu de recul. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. Souvenez-vous, en début d’année, j’ai changé de club et je suis passé de la fédération FFC à l’UFOLEP. Bilan …

Quelques chiffres

Pour commencer, voici en résumé les grands chiffres de ma saison :

  • 6835 kilomètres parcourus, dont 5814 km sur route, 624 sur home-trainer et 397 en VTT. Depuis que j’ai repris le vélo il y a 4 ans, c’est la première fois que je roule moins de 6000 km sur route. Il faut dire que je me suis offert cet année les services d’un entraîneur, qui me fait rouler énormément sur home-trainer. C’est toute la différence …
  • 14 jours de course dont deux course à étapes et une cyclosportive, l’étape du Tour, c’est 4 jours de plus qu’en 2010
  • 4 montées de cols : deux fois le Télégraphe, le Galibier et l’Alpe d’Huez
  • 1 top 10 pour ma dernière course de la saison dans la Somme
  • 1 mariage et 1 emménagement

Début de saison décalé

Avec les évènements familiaux cités au dessus, mon début de saison fut comme l’an passé fortement perturbé. Pour ainsi dire, je n’ai pas beaucoup roulé pendant les mois de février et mars, qui sont pourtant très importants dans la préparation de la saison.
Résultat, j’ai du courir pendant quelques mois après ma meilleure forme, qui n’est arrivée que bien tard.

Le changement de club et de fédération m’a permis de découvrir les courses à étapes, et même si j’ai souffert, je me suis éclaté. Je me suis découvert de très bonnes facultés de récupération, et je compte bien revenir sur ces épreuves avec une meilleure forme.

L’apothéose en Juillet

Comme tous les ans depuis 2009, mon grand rendez-vous annuel est l’Étape du Tour. Après ma déception de l’an dernier, j’avais à cœur de faire un bon résultat, mais je ne pensais pas si bien dire. Malgré un parcours pour costauds, je me hisse à la 137ème place, mon record sur cette épreuve. Je sentais déjà la veille que j’avais de bonnes jambes, mais je ne pensais pas arriver si près du top 100. C’est un objectif pour l’an prochain …

Malheureusement, je n’ai pas réussi à capitaliser sur ma forme, et n’ai que très peu couru pendant l’été. Le mois d’août m’a quand même permis d’aller chercher mon seul top 10 de l’année, avec une 9ème place à Ercheu dans la Somme, ou j’avais de très bonnes sensations.

Ce résultat a été obtenu après une bonne période d’entraînement, et j’ai réalisé qu’en travaillant dur, je pouvais rivaliser avec les meilleurs, même sur le plat. Mon entraîneur privilégie le travail spécifique par rapport au nombre de kilomètres, et je pense que ça marche particulièrement bien pour moi. A méditer pour l’an prochain …

Le vélo comme une vraie passion

Je retiens surtout de cette saison 2011 que je me suis éclaté sur le vélo, notamment pendant les courses à étapes vécues à fond avec mes équipiers. N’en doutez pas, le cyclisme sur route est un sport individuel qui se gagne en équipe, et je suis très satisfait d’avoir trouvé un environnement excellent de ce côté là.

D’ailleurs, le Sprinter Club Escobecques recrute pour 2012, et cherche un nouveau sponsor. Intéressé ? Regardez la vidéo ci-dessous, ça pourrait vous motiver !

Vous aimerez également :

pub

3 thoughts on “Saison 2011 : un bilan contrasté

  1. Merci Florent ! J’ai vu que tu refais la Haute Route, ça c’est de la course à étapes ! Ça me tente bien, mais c’est chaud pour les congés …

Laisser un commentaire