Verlinghem, Saint André, Hergnies, de belles courses en juillet …

Une belle équipe du CCV à St André

Le mois d’août est déjà bien avancé, mais je dispose enfin d’un peu de temps pour revenir sur mes courses de juillet. Et oui, après une première tentative en juin à la suite de mon opération, j’avais prévu d’épingler à nouveau un dossard à l’occasion de ma course de club à Verlinghem le 5 juillet dernier. Et puisque mon corps et mon emploi du temps me le permettait, je décidais de m’offrir deux autres courses dans la foulée. Récit …

Une belle course d’équipe pas récompensée à Verlinghem

Dimanche 5 juillet, ma présence est un peu obligatoire et je suis de toute façon ravis de retrouver le chemin de la compétition après un mois d’entraînement sérieux. Cette course est aussi l’occasion de célébrer comme il se doit le titre de champion de France junior Ufolep de notre équipier Baptiste Deman. Un maillot bleu-blanc-rouge, ça ne passe pas inaperçu !

Après un bel orage qui allait sérieusement détremper la route, il était temps de s’échauffer avec une bonne partie de mes équipiers réunis pour l’occasion. Quel plaisir de retrouver cette ambiance et de courir avec une bande de potes !
Le départ était donné sous un ciel encore gris mais qui allait laisser place peu à peu au soleil. Malgré ma condition physique peu engageante, je me livrais tout de suite dans la bataille puisque certains coureurs ne nous laissaient pas le loisir de s’échauffer. Le premier tour était avalé tambour battant, si bien qu’un coureur chutait dans un virage rendu glissant par la pluie provoquant une petite cassure dans laquelle j’étais représenté.

Les 3 coureurs devant moi accéléraient franchement et je ne pouvais que suivre le mouvement, accompagné par Baptiste et son beau maillot. Je donnais tout ce que je pouvais pour appuyer mes relais, mais ce n’était pas suffisant et notre tentative était rapidement vouée à l’échec. Les attaques fusaient dans tous les sens pendant une vingtaine de minutes, j’y allais moi aussi de bon coeur mais mon fessier encore un peu faible me ramenait vite à la raison.
C’est à ce moment précis qu’une belle échappée prenait forme en deux temps, réunissant 9 coureurs dont mes 3 équipiers Paul, Christophe et Baptiste. Je me faisait un devoir de défendre un maximum l’échappée pendant quelques minutes, avant de me ranger sagement dans le peloton qui semblait déjà avoir abdiqué.

Une belle course d'équipe à Verlinghem

Effectivement, tour après tour, l’écart de l’échappée augmentait petit à petit en laissant peu d’espoirs au peloton de revenir. A l’avant, les 9 hommes s’entendaient parfaitement jusqu’au dernier tour dans lequel mes équipiers faisaient le forcing pour faire exploser le groupe. Peine perdue, l’équipe de Lieu St Amand également bien représentée faisait tout pour provoquer une arrivée groupée. Mes équipiers ne pouvant rien faire au sprint face à des spécialistes, Christophe prenant quand même une belle 3ème place pour un beau podium à domicile. Partie remise pour la victoire …

Du CCV à tous les étages à Saint André

Mon second rendez-vous de juillet était fixé le jour de la fête nationale. La course organisée à St André se déroulant à seulement 15 minutes de route de chez moi, je ne pouvais pas laisser passer une telle occasion. Malheureusement, comme c’est souvent le cas en juillet et août, le nombre de participant était réduit à peau de chagrin puisque nous n’étions qu’environ 25 coureurs au départ. Parmi eux, nous étions 6 représentants du CC Verlinghem, et malgré les quelques gros poissons présents, nous étions bien décidés à aller chercher la victoire …

Une belle équipe du CCV à St André

Évidemment, le départ était donné à fond sur un circuit hyper roulant qui ne laissait que peu de place à la récupération. Après un ou deux tours sans mettre le nez dans le vent, j’y allais de ma petite attaque pour tester les jambes et tenter pourquoi pas de m’échapper. J’étais suivi par quelques coureurs mais cela ne donnait rien.
Pour ne pas louper le coche, nous nous appliquions avec mes équipiers à être dans tous les coups, représentés au moins par un ou deux coureurs. Ces premières minutes étaient un festival d’attaques dans tous les sens qui faisait plaisir à voir. Finalement, un petit groupe assez dangereux prenait la poudre d’escampette dans lequel nous étions représenté par Fabrice, notre homme en forme !

Ce groupe prenait une belle avance que nous tâchions de défendre au mieux en bloquant toutes tentatives de contre. Mais aussi incroyable que celui puisse paraître, le club de Lieu Saint Amand se mettait à organiser la poursuite alors qu’il était représenté à l’avant. Un peu étonnés d’une telle manœuvre, nous comprenions vite qu’à ce train-là l’échappée était vouée à l’échec et qu’il allait falloir repartir au combat.
A peine le groupe repris, nous nous lancions chacun à notre tour dans des attaques plus ou moins fructueuses. De façon assez surprenante, j’étais toujours là bien en place et prêt à bondir à la moindre occasion. Ma hanche et mon fessier me laissaient tranquille pour cette fois, alors j’en profitais pour écraser les pédales …

Finalement, un nouveau groupe forçait la décision et se constituait une vingtaine de kilomètres avant l’arrivée. Avec trois hommes à l’avant, nous ne risquions plus grand chose et croyons fermement en leurs chances de victoires. Il ne nous restait plus qu’à contrôler à l’arrière, ce que nous faisions sans trop de difficultés. Mais alors que nos adversaires semblaient découragés, nous décidions de dynamiter le reste de notre petit groupe en plaçant des contres un par un. Je me surprenait une fois de plus à pouvoir soutenir de gros efforts à ce stade de la course, même si de puissantes crampes commençaient à me gêner.
Je finissais la course avec mon équipier Julien et un autre adversaire pour aller cueillir une 13ème place, très encourageante pour la suite.

Mais la bonne nouvelle venait de mon équipier Fabrice qui venait de franchir la ligne en vainqueur, Baptiste et Christophe prenant de belles places d’honneur. Belle prestation collective !

A Hergnies, quand la pluie s’en mêle, ça ne va jamais !

La dernière occasion de courir pour moi en juillet était le dernier weekend de ce mois, avant de partir en vacances vers d’autres contrées. Au sein d’un weekend particulièrement chargé, j’avais trouvé le moyen de me rendre à cette course en fin d’après-midi le dimanche, alors que la météo n’était pas franchement engageante.
Si une faible pluie se mettait à tomber au moment de charger mon vélo, c’est un vrai arrosoir naturel qui m’attendait sur le lieu de la course. Combiné à un petit 15° au thermomètre, il n’en fallait pas plus pour me décourager. Et pourtant, depuis que ma hanche est à nouveau opérationnelle, rien de peut ébranler ma foi dans le cyclisme et mon envie d’en débattre sur le vélo. Alors on y va !

Après un échauffement particulièrement succins compte tenu des conditions un peu extrêmes, je prenais place sur la ligne avec le sourire accompagné de mes équipiers Julien et Baptiste. J’espérais secrètement un départ tranquille, mais ce n’était qu’un doux rêve. Les premiers kilomètres étaient avalés à vive allure, et je sentais bien que ça ne tournait pas bien rond.
Je me forçais à rester dans les premières positions du peloton, mais j’avais toutes les peines du monde à relancer la machine à chaque sortie de virage. Les relances étaient d’autant plus violentes qu’il fallait fortement ralentir pour ne pas tomber en virant, et je le payais cash.

Malgré la meilleure volonté du monde, je finissais par reculer petit à petit dans le peloton jusqu’à me retrouver en dernière position à l’amorce du deuxième tour. Une relance de plus, un petit écart, et ma course était terminée. Je sautais du peloton pour la première fois depuis ma reprise, la mort dans l’âme mais bien conscient que la pluie et le manque de sommeil n’étaient pas pour m’avantager. Je continuais malgré tout à rouler pendant une heure avant d’abandonner lâchement comme cela ne m’était pas arrivé depuis bien longtemps.
Heureusement, Baptiste et Julien étaient plus vaillant quand moi, le premier cité prenant une belle 5ème place au sprint malgré de gros efforts pendant la course.

Prochain rendez-vous pour moi, le Chti Bike Tour le 30 août !

Vous aimerez également :

pub

Laisser un commentaire