J-27 avant l’Etape du Tour

Ce matin en regardant mon calendrier, j’ai vu que le 18 juin était déjà passé ! Je n’ai même pas eu le temps de m’en rendre compte, il ne me reste plus qu’un mois avant le départ de l’Étape du Tour. En ce jour de solstice d’été, il fallait bien que je vous reparle de mon objectif de l’année …

Une cyclosportive pas comme les autres

Si vous avez bien suivi le blog la semaine dernière, vous avez découvert (ou redécouvert) le principe des cyclosportives. Et bien l’Étape du Tour, c’est un peu le championnat du monde des cyclosportives. Cette course a été créée en 1993 sur un principe assez simple : faire changer le parcours chaque année, et reprendre une étape de montagne qui sera courue quelque jours après par les coureurs du Tour de France, les vrais, les pros !

Voilà de quoi donner du rêve à quelques milliers de cyclistes amateurs, qui viennent en découdre sur les routes mythiques des Alpes ou des Pyrénées. Car c’est là aussi une caractéristiques de l’Étape du Tour, le nombre de participants est en augmentation chaque année, si bien que depuis l’édition 2009, il y a plus de demandes de participation que de places disponibles. En effet, les organisateurs ont décidés de limiter le peloton à 9500 coureurs (!), pour des raisons évidentes de sécurité.

Un tel nombre de coureurs sur les routes est assez irréaliste, et on ne peut se rendre compte de ce que ça donne sans l’avoir vu de ses propres yeux. Évidemment, un tel peloton provoque toujours des mécontents, qui se plaignent des routes trop étroites et des bouchons dans les montées. Qu’importe, moi, l’Étape du Tour, ça me fait rêver !

Une préparation spécifique

Quand on fait d’une course son objectif majeur de l’année, on a forcément quelques ambitions au classement de ladite course. Mais quand on se fixe pour objectif de l’année l’Étape du Tour, on s’attaque à un gros morceaux. Avec 180 km de course, trois grands cols à franchir, dont le géant des Pyrénées, le Col du Tourmalet, nul doute que la journée sera rude. Pour affronter ce type de course, c’est sûr, il faut être préparé.

Le parcours de l'Etape du Tour 2010

Cette année, j’ai choisi de travailler avec un entraîneur à distance, qui établi des plans précis et personnalisés pour mon entraînement. Ainsi, en vue de l’Étape du Tour, les sorties s’allongent depuis quelques semaines, pour être capable d’encaisser une distance importante, qui plus est en montagne. Évidemment, en tant que Ch’ti, il m’est bien compliqué de monter de longs cols, donc on se prépare autrement.

Dès demain, j’attaquerais une première séance sur Home-Trainer (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est comme un vélo d’appartement, sauf que j’utilise mon vélo) pour travailler spécifiquement le coup de pédale en montagne. En surélevant légèrement la roue avant, j’aurais l’impression de monter un col, et pourrait m’habituer à cette position.

Si vous avez suivi le blog, vous avez également constaté que ma forme est croissante, et planifiée pour atteindre un pic au mois de juillet, et ainsi donner la plénitude mes moyens sur les pentes des Pyrénées.

Je vous présenterais en détail le parcours dans les prochains jours, pour que vous ne manquiez rien de cette Étape du Tour 2010 !

Vous aimerez également :

pub