Test des couvre-chaussures Diluvio de Castelli

Test des couvre-chaussures Castelli Diluvio

Le mois de novembre vient à peine de commencer, et le début de la saison cycliste 2014 paraît encore bien loin. Et pourtant, pour beaucoup de coureurs professionnels comme amateurs, c’est déjà l’heure de la reprise ! Vous l’avez tous remarqué, la météo n’est pas franchement clémente en ce moment, et il faut une bonne dose de motivation pour aller s’entraîner. Mais cela ne suffit pas ! Un bon matériel est aussi indispensable pour traverser l’hiver à vélo …

Des couvre-chaussures en néoprène imperméables !

Comme beaucoup de cycliste, j’ai beaucoup de mal à vaincre le froid au niveau des pieds lors de mes entraînements hivernaux. Si un froid sec ne pose pas encore trop de problèmes, cela devient une vraie galère sous la pluie car je me retrouve avec les pieds gelés au bout de quelques kilomètres seulement. Les chaussures de vélo ne sont pas franchement armées pour affronter l’humidité, puisqu’elle sont ouvertes un peu partout pour laisser respirer les pieds.

En hiver, il est donc indispensable d’investir dans des couvre-chaussures, qui comme leurs noms l’indiquent, viennent recouvrir la chaussure entièrement en ne laissant passer que la cale de fixation aux pédales. Depuis que je pratique le cyclisme, j’ai essayé un grand nombre de couvre-chaussures, mais aucun ne m’a donné satisfaction sous la pluie. Très vite, l’eau s’infiltre à travers le tissu, et les chaussures absorbent ensuite l’eau comme une éponge. Quand il fait moins de 10°, je vous laisse imaginer le froid qui gagne rapidement les orteils …

Pour cette nouvelle préparation hivernale, pas question de me faire avoir une fois de plus ! Profitant d’une promotion sur un site Internet bien connu, je viens de commander des couvre-chaussures Castelli Diluvio, à la fois pour la route et le VTT. Mon choix s’est porté sur ce modèle, car la matière utilisée est le néoprène, comme pour les combinaison de plongée sous marine ou autres sports nautiques. Je me suis dis que cela devait être efficace …

Test des couvre-chaussures Castelli Diluvio

J’ai donc pu tester pour la première fois ces couvre-chaussures cette semaine sur une sortie VTT pendant laquelle la pluie ne s’est jamais interrompue, et à travers des chemins remplis d’ornières pleines d’eau et de boue ! Le résultat fut édifiant. Malgré de grosses projections d’eaux sur mes pieds pendant toute la sortie, pas une seule goute n’est venue chatouiller mes pieds. Je n’y ai pourtant pas été à moitié !
En rentrant chez moi, en retirant les couvre-chaussures, j’ai pu apprécier de retrouver mes chaussures intactes sans une seule trace de boue. Génial !

Revers de la médaille, si le néoprène ne laisse pas passer l’eau depuis l’extérieur, il ne la laisse pas passer non plus depuis l’intérieur. Du coup, s’il ne fait pas très froid, on transpire vite et les pieds ne respirent pas vraiment. Il faut donc réserver l’usage des couvre-chaussures Castelli Diluvio aux conditions extrêmes de froid ou de pluie …

Je précise que cet article n’est en aucun cas sponsorisé, mais uniquement un test concluant que je souhaitais vous faire partager … N’hésitez pas à passer commande, ce produit est encore en promotion sur certains sites !

Vous aimerez également :

pub

One thought on “Test des couvre-chaussures Diluvio de Castelli

Laisser un commentaire