Un Cyclo-Cross autour du Vélodrome de Roubaix

Dimanche 2 décembre 2012 fut un grand jour dans ma vie de cycliste, car j’ai assisté pour la première fois à un cyclo-cross, et pas n’importe lequel ! Pour cette première, je me suis rendu au vélodrome de Roubaix, ou se disputait une manche de la Coupe du Monde UCI de cyclo-cross. Sven Nys, Niels Alberts, Francis Mourey et toutes les autres stars de la discipline étaient présentes pour cet évènement …

Une logistique impressionnante

Le cyclo-cross est une discipline du cyclisme peu médiatisée en France. En Belgique par contre, c’est un sport très suivi qui réuni chaque weekend des milliers de supporters dans la boue et le froid. Je m’attendais donc à rencontrer une forte communauté belge et même flamande pour être précis, et je ne fus pas déçu. Autour de moi, le français était particulièrement peu parlé, mis à part autour des stands des coureurs tricolores.

Je commençais donc ma visite par un tour dans l’espace de préparation des coureurs, où étaient installés les nombreux camions, bus et voitures des différentes équipes. La première chose qui m’a frappé fut la proximité avec le public. Les coureurs s’échauffent juste devant les supporters, qui peuvent les approcher sans problèmes. Bien entendu, un espace interdit au public est délimité, mais c’est bien normal pour que les champions puissent se concentrer sur leur échauffement. J’ai ainsi pu croiser les meilleurs coureurs de la discipline, tranquillement en train de tourner les jambes sur leurs home-trainer, plaisantant parfois avec leurs fans. Top !

Si vous avez déjà suivi un cyclo-cross, vous avez certainement remarqué que le circuit présente toujours un espace dédié aux staffs, sorte de stands en parallèle du parcours comme en F1. En effet, les cyclo-crossmen ont la possibilité de changer de vélo pendant le déroulement de la course, afin de palier à une éventuelle casse, crevaison, ou simplement pour ne pas être alourdit par trop de boue.
La conséquence de cette règle est donc assez impressionnante en ce qui concerne le matériel. En effet, chaque coureur de haut niveau possède pas moins de 4 vélos, et encore quelques paires de roues supplémentaires ! Sacré boulot pour les mécaniciens !

Chaude ambiance sur le circuit

Pour les coureurs élites, une course de cyclo-cross est limitée à une heure au maximum, et se dispute le plus souvent sur un circuit assez court mais particulièrement difficile. A Roubaix, c’était bien le cas, car le parcours de 2,5 km environ ne laissait que peu de place au répit !

Coupe du Monde Cyclo-Cross Roubaix 2012, Niels Albert
Niels Albert en tête !

Pour le public, ce format très compact est appréciable, puisqu’il est possible de faire le tour du circuit sans problème pour voir passer les coureurs à chaque endroit difficile. Et puis avec une heure de course seulement, même s’il fait très froid, on n’a pas le temps de s’ennuyer !
Je m’y attendais, mais j’ai été une fois de plus impressionné par la ferveur du public belge, qui soutient ses favoris de façon très intense. La bière coule à flot, les cornets de frites et les drapeaux ornés du lion des Flandres sont de sortie, et ça s’époumone à pleins tubes au passage des Sven Nys, Nies Albert et autres Kevin Pauwels.

Ces noms ne vous disent rien ? C’est un peu normal, car cette discipline est peu reconnue en France. Mais en Belgique, ils sont de véritables stars, et sont professionnels du cyclo-cross a plein temps. En France, seul Francis Mourey peut justifier ce statut, mais il court quand même sur route avec son équipe de la Française des Jeux.

Au rayon course, nous avons eu droit à une belle passe d’arme entre les belges et un jeune Suisse, Julien Taramarcaz. En homme d’expérience, c’est le vétéran et multiple champion de Belgique Sven Nys qui s’impose, en ayant fait plier ses adversaires dans les derniers mètres.

Victoire de Sven Nys en Coupe du Monde à Roubaix
Victoire d’un grand champion !

Ce fut donc une belle expérience, à renouveler ! La prochaine fois, j’irais voir du côté de la Belgique pour gouter à la ferveur populaire de nos voisins … Pour rester dans l’ambiance, voici quelques photos :

Vous aimerez également :

pub

3 thoughts on “Un Cyclo-Cross autour du Vélodrome de Roubaix

  1. Très bon article 🙂
    Par contre, petite erreur, c’est « Kevin » Pauwels, et non pas Serge.

  2. Merci pour cet article! C’est très instructif! Personnellement, je n’ai jamais vu une course de cyclo-cross. J’ai pu voir un perçu de ceci grâce à votre article.

Laisser un commentaire