Etape du Tour 2013, mais où est le mythe ?

En dépit des affaires de dopage qui minent actuellement l’actualité du cyclisme, les fans étaient impatients en ce mercredi 24 octobre de découvrir le parcours du 100ème Tour de France, qui se déroulera en Juillet 2013. Mais pour les pratiquants et les cyclosportifs, la principale nouvelle du jour est le lever de voile sur l’Etape du Tour 2013 …

Pas de grand col au programme

Première surprise, nous n’aurons droit qu’à une seule Etape du Tour en 2013. Amaury Sport Organisation avait fait le pari depuis deux ans de proposer deux étapes, et il me semble que le succès était au rendez-vous, surtout en 2012 avec deux étapes de légende dans les Alpes puis les Pyrénées.

Pour 2013, la seule étape proposée se disputera donc entre Annecy et … Annecy ! J’exagère un peu, puisque l’arrivée sera tracée au sommet du Semnoz, un col redoutable qui surplombe la ville. Il s’agit donc de la première fois que l’Etape du Tour pose ses valises de départ et d’arrivée dans la même ville. Si cela représente un plus indéniable en terme pratique, je trouve que ce mythe du cyclosport y perd un peu de son charme …

Pire, la liste des cols à gravir en ce dimanche 7 juillet ne fait pas franchement rêver : Côte du Puget, col de Leschaux, Côte d’Aillon-le-Vieux, Col des Près, Mont Revard et le Semnoz. Le parcours sera difficile, n’en doutons pas, mais la légende du Tour ne sera pas au rendez-vous.
Nous pouvons nourrir des regrets, car les grands cols au départ d’Annecy sont légions ! Aravis, Saisies, Croix Fry, Colombière voir même Cormet de Roseland sont tous accessibles en partant du principe que l’Etape du Tour propose un parcours assez long …

Profil de l'Etape du Tour 2013
Profil de l’Etape du Tour 2013

Une étape rythmée

Avec 130 kilomètres au programme, cette Etape du Tour 2013 risque d’être particulièrement rythmée. Comme en 2011 entre Modane et l’Alpe d’Huez, le faible kilométrage ne permettra pas de se reposer. Il faudra être tout le temps en prise, et la sélection ne se fera pas que par l’arrière.
J’imagine qu’avec un tel parcours, les costauds n’hésiteront pas à placer quelques attaques dès les premières bosses, afin de prendre la course en main et la rendre très difficile.

A chaud, ce parcours ne me fait vraiment pas rêver, et pour une fois, je vais vraiment me poser la question avant de m’inscrire. Peut-être que le défi de La Marmotte sera plus intéressant cette année. A suivre …

Vous aimerez également :

pub

6 thoughts on “Etape du Tour 2013, mais où est le mythe ?

  1. Tout à fait d’accord avec toi.
    J’étais déjà déçu des prestations d’arrivée sur les 2 dernières étapes du tour. Surtout par rapport au prix de l’inscription. Mais l’étape du tour vend du rêve. Faire exactement la même étape que les pros, je trouve ça vraiment bien.

    Cette année je suis déçu par le parcours, (quand on voit l’étape entre bourg d’oisans et le grand-bornan c’est quand même autre chose niveau mythe) mais aussi par la date… Lendemain de la Marmotte, alors que quelques jours entre les 2 épreuves auraient permi à beaucoup de cyclosportif de faire le doublé …

    Bref, on ne me verra pas sur l’étape du tour cette année, mais sur la marmotte, qui est un parcours toujours identique, mais au combien mythique. En plus il permet de mesurer sa progression d’année en année.

  2. Bonjour

    j’étais intervenu sur ton blog l’an dernier à propos de l’étape du tour.
    Je ne suis pas de ton niveau loin de là mais ai participé à 17 étapes du tour et toutes finies… je ne cherche pas une perf au classement car impossible à mon âge. Toujours entre la 1500eme et la 3000 eme place mais je cherche le dépassement de moi au vu de mon faible entrainement.

    Tout ce ci pour dire que je suis bien d’accord avec toi sur le choix de cette année… Quoi de mythique ? pas de dénivelé terrible même si la montée du Semnoz est un peu dur. Pas de col intéressant. Donc pas de dépassement de soi… La plupart des cyclos de montagne ont plus de dénivelé…
    Quel est alors l’intérêt de faire cette cyclo ?
    En plus plus qu’une seule étape du tour… je ne comprends plus rien à ASO. ils préfèrent faire une épreuve en Espagne avec 400 pékins…

    Je me donne quelques jours de reflexion mais cette année je crois à 75% que cela se fera sans moi alors que c’était mon objectif de la saison chaque année.

  3. Bonjour Laurent,

    Je vois que la déception est aussi de mise pour toi.
    J’ai quand même eu quelques explications par ASO, qui explique qu’il n’y avait pas la place pour faire deux étapes en montagne au niveau du calendrier. Et comme ils n’ont pas fait le plein l’an dernier, ils ont préféré ne faire qu’une étape …
    Pour le choix du parcours, celui-ci a été fortement influencé par le nombre important d’abandons l’an dernier. Cela leur a posé pas mal de soucis au niveau sécurité et encombrements de circulation, et ils ont peur de ne plus obtenir les autorisations préfectorales si cela se reproduit …

  4. Bonjour,

    Juste quelques mots pour relativiser la difficulté du parcours.
    Cette étape du tour fait quand même 3700 m de dénivelé pour 125 kms. Rien de facile, il me semble !
    Pourquoi ? Parce que cela monte et descend sans arrêt ( ce que l’image du parcours ne rend pas bien !).

    Les autres cyclos de montagne (grand parcours) auxquelles j’ai participé sont du même style :
    La time Megeve mont blanc : 130 kms et 3500 m de dénivelé
    La grand bo : 130 kms et 3500 m de dénivelé
    La jpp : 125 kms et 3000 m de dénivelé
    La saleve bornes glieres : 140 kms et 3100 m de dénivelé
    La marmotte est au-dessus en terme de kilométrage 175 kms et de dénivelé 5000 m mais la moyenne m/dénivellation est presque la même (étape du tour 2012 – 28 m par km et la marmotte 29 m par km).

    Donc l’étape du tour est, en terme de difficulté, du même niveau que les grands parcours des cyclosportives du nord des alpes.

  5. Bonjour,

    Merci pour votre réponse. Évidemment, j’ai été un peu sévère avec le parcours, et je ne remet pas en cause sa difficulté. Je suis juste déçu que les organisateurs ne soient pas allés cherché des cols plus prestigieux, dans la mesure où la plupart des cyclosportifs viennent chercher une part de mythe ou de légende en participant à l’Etape du Tour.
    Ceci dit, je pense qu’il n’auront pas de mal à faire le plein de participants une fois de plus …

Laisser un commentaire