Quels objectifs pour ma saison cycliste 2019 ?

Objectfis 2019 : être à l'avant de la course !

2019 est déjà bien entamé, il est temps de remettre en route ce blog qui malgré un rythme moins soutenu que les années précédentes, me tiens toujours à coeur. Après une période hivernale studieuse point de vue vélo, mais fatigante en général, il est temps de me fixer des objectifs précis pour les mois à venir. Car dans la vie, et encore plus dans le sport, les objectifs sont indispensables pour avancer et garder la motivation. Et cette année, puisque je vais changer de vélo et rouler sur une machine qui me fait rêver depuis des mois, ce n’est pas l’envie qui manque !

D’abord les courses par étapes…

A l’aube d’entamer une nouvelle année au sein du CC Verlinghem en première catégorie Ufolep, j’ai à cœur de faire une meilleure saison que l’an dernier dans cette fédération. Le calendrier des courses est depuis quelques saisons pléthorique, mais j’ai de mon côté du mal à enchaîner les compétitions, les contraintes de la vie n’aidant pas forcément.
Néanmoins, j’aimerais réaliser un début de saison correct sur les courses locales du Nord, afin de préparer mon premier vrai objectif de l’année.

J’ai participé l’an dernier au Tour du Pays de Brie en région parisienne, une très belle épreuve organisée sur un parcours très vallonné, ce qui change de nos circuits tous plats du Nord. Avec deux étapes accidentées et un contre-la-montre, tous les ingrédients sont réunis pour réaliser une performance honorable, en tous cas plus élevée qu’en 2018. La dernière étape comportait une longue bosses de plus de 2 km avec des passages à 10 %, ce qui avait fait râler beaucoup de monde mais m’avais enchanté malgré mon faible niveau. En effet, j’étais arrivé sur cette épreuve avec seulement deux courses dans les jambes, ce qui était bien trop peu pour pouvoir prétendre à jouer les premiers rôles. Je sais donc quelles sont les erreurs à ne pas reproduire en ce début d’année 2019…

Rentrer dans le Top 20 des Routes de l'Oise est un objectif élevé, mais réalisable !

Cette première course par étape se courant en avril, mon entraînement hivernal est déjà bien avancé avec de gros blocs de travail prévus en cette fin février et pour le mois de mars. Signe de motivation extrême chez moi, le vélo de contre-la-montre est déjà sorti (sur home-trainer uniquement pour le moment) afin de m’habituer à la position spécifique à cet effort.

Ensuite, cap sur les Routes de l’Oise, l’épreuve par étapes la plus relevée en Ufolep. Si vous lisez ce blog depuis longtemps, vous savez que j’apprécie particulièrement cette course, même si je n’y ai jamais vraiment brillé. L’ambiance, l’organisation et le niveau de ces Routes de l’Oise en font un moment particulier dans ma saison, c’est un peu notre Tour de France de petits coureurs.
Cette année, c’est en Juin que cette course aura lieu, ce qui permettra de bien se préparer en profitant des jours fériés du mois de mai. Je commence à bien connaître les étapes, et je sais parfaitement ce qu’il faut réaliser à l’entraînement pour être bien sur cette course. Il va falloir se faire violence dans les mois à venir…

De la montagne à partir de l’été

Après ce début de saison orienté Ufolep, je mettrais comme tous les ans le cap sur les cyclosportives en montagne. Les terrains très accidentés sont ceux qui me motivent le plus, même si habiter dans le Nord de la France représente un sacré désavantage par rapport aux coureurs habitants au pied des cols.

Pour 2019, j’ai finalement résigné pour l’Etape du Tour, un évènement que j’avais zappé l’année dernière tant le prix de l’inscription me parait élevé. Mais cette fois, quelques copains avec lesquels auxquels je propose ce type défi chaque année se sont motivés, je ne pouvais pas refuser.
Cette Etape du Tour 2019 propose un parcours des plus corsés, avec une arrivée à Val Thorens à plus de 2300 mètres d’altitude. Il faudra auparavant franchir le Cormet de Roseland et la côte de Longefoy, ce qui réserve ce parcours relativement compact aux purs grimpeurs. Cette épreuve sera donc un vrai objectif, sur laquelle j’espère avoir un bon dossard pour pouvoir y faire la course et y viser une place dans les 200 premiers.

Retour sur l'Etape du Tour en 2019 !

Afin de préparer cette course en montagne, j’envisage de participer à une cyclosportive dans les Vosges en mai ou juin, mon choix n’étant pas encore arrêté.

Un mois après l’Etape du Tour, je prévois de passer un peu de temps en montagne, soit dans les Alpes, soit dans les Pyrénées. Je cocherais donc à mon programme de course une autre cyclosportive, qui sera elle aussi un objectif à part entière, avec l’ambition d’obtenir un top 50 selon la liste des engagés. Il y a parfois du beau monde sur les cyclosportives estivales…
Ce séjour en montagne devrait me permettre de cumuler les kilomètres pour faire une bonne fin de saison, j’apprécie toujours le mois de septembre avec de belles courses Ufolep dans le Nord et pourquoi pas une cyclosportive pas trop éloignée de chez moi à ajouter au programme…

Des ambitions réalistes

Mon rythme de vie ne me permettant plus de viser très haut, je suis obligé de me fixer des objectifs plus raisonnables qu’auparavant. Mais quand on a la compétition dans la peau, difficile de ne pas se mettre la barre un peu haut…
Alors voici mes objectifs chiffrés pour 2019 :

  • Gagner une course, n’importe laquelle, pour retrouver la joie intense de lever les bras
  • Entrer dans le top 10 au général du Tour du Pays de Brie
  • Entrer dans le top 20 au général des Routes de l’Oise, et pourquoi pas gagner une étape
  • Entrer dans le top 200 de l’Etape du Tour
  • Entrer dans le top 50 d’une cyclosportive montagneuse

Il ne reste plus qu’à rester constant à l’entraînement, car la performance passe avant tout par là de mon côté, sans oublier que l’objectif numéro 1 est de s’amuser sur le vélo avec les copains !

Vous aimerez également :

pub

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.