Zwift, l’application qui ajoute du fun à votre home-trainer

Découvrez l'application Zwift

C’est l’hiver, il fait froid, les tempêtes s’enchaînent et la pluie ne cesse de tomber. Pourtant, quand vous regardez le calendrier de la saison à venir, vous vous dites qu’il est temps de mettre un sérieux coup de boost à votre entraînement… Alors pour éviter de tomber malade tout en peaufinant votre condition physique, il faut vous résoudre à monter sur votre home-trainer. Vous avez peur de vous ennuyer ? Téléchargez l’application Zwift !

Un monde virtuel qui change la donne

Le home-trainer est un superbe outil pour l’entraînement, mais il faut bien reconnaître que tourner les jambes sur place dans son garage ou son salon n’a rien de réjouissant pour les cyclistes avides de grand air que nous sommes. Pourtant, depuis des années, je suis adepte de ces séances qui me permettent de conjuguer vie familiale et professionnelle tout en gardant un niveau sportif correct. Mais comme tout le monde, je saturais vite en dépassant rarement les 45′ de ces séances ces indoor.

Mais depuis quelques années, les deux principaux constructeurs de home-trainer que sont Tacx et Elite rivalisent d’ingéniosité pour ajouter un peu de fun à nos entraînements dans le garage… C’est ainsi que sont apparu il y a quelques années les home-trainer connectés qui pouvaient se coupler à des applications maisons. Celles-ci permettent de visualiser une vidéo d’un parcours réel sur lequel on progresse au rythme de son pédalage. Les séances devenaient ainsi moins monotones, mais il manquait encore un petit quelque chose pour aller plus loin.

En septembre 2014, un trio de développeurs américains publiaient la première version de Zwift, une application pour PC et Mac qui propose un monde virtuel dans lequel on évolue en vélo à l’aide de son home-trainer connecté.
Le fonctionnement est ultra simple, il suffit de s’inscrire sur le site, de télécharger l’application, de connecter son home-trainer à son ordinateur puis de commencer à pédaler. Révolution technologique oblige, cela fonctionne évidemment avec une tablette ou un smartphone à condition que votre home-trainer puisse se connecter en Bluetooth.

Une fois que vous êtes en route, votre écran affiche votre avatar qui se met à tourner les jambes à la même vitesse que vous, et qui commence à progresser sur des routes virtuelles. Les graphismes sont sympathiques, les paysages animés, on se sent plongé dans un jeux vidéo moderne… Comme pour les applications Elite et Tacx, la résistance du home-trainer change en fonction de la pente. C’est une fonctionnalité assez surprenante au début, qui oblige à changer de braquet en permanence (comme sur la route) et qui finalement fait passer le temps beaucoup plus vite. Associé à mon home-trainer Elite Drivo, les ruptures de pentes sont parfaitement gérées, on retrouve vraiment les sensations que l’on pourrait avoir sur route. Le passage d’une portion plate à une montée se fait progressivement, et il faut mettre le grand plateau pour obtenir un minimum de résistance dans les descentes.

Traversée d'un tunnel sur Zwift

Les parcours proposés sont variés, il y a du plat, des circuit vallonnés ou carrément de la montagne avec un col virtuel qui se monte en plus de 20 minutes. Le circuit principal baptisé Watopia est un monde entièrement créé de toute pièce, qui permet de rouler entre plusieurs îles reliées par des tunnels. Mais Zwift pousse le réalisme un peu plus loin en proposant des circuits à Londres et à Richmond aux Etats-Unis. Ce dernier reprend le parcours des championnats du monde disputés en 2015 avec un réalisme très précis des routes et des deux bosses répertoriées sur le circuit. A Londres, c’est le parcours de la Ride Prudential Classic ou des Jeux Olympiques de 2012 qui sont proposés aux cyclistes, avec de multiples variantes à découvrir.
Les bâtiments, les ponts, les barrières, les arches de départ ou d’arrivée, le public, tous les ingrédients sont réunis pour vous faire plonger dans ce décor virtuel spécialement créé pour s’entraîner.

Zwift, un monde virtuel pour s'entraîner sur home-trainer

Mais ce qui fait vraiment le succès de cette application ne tient pas qu’à ce monde en 3D. C’est surtout le côté social et communautaire qui fait de Zwift une plateforme d’entraînement sur home-trainer plébiscitée !

Des fonctionnalités sociales qui font toute la différence

Je ne vous l’ai pas encore dit, mais pendant vos premiers coups de pédales sur Zwift, vous allez vous faire doubler par des dizaines d’autres coureurs virtuels. S’ils apparaissent bien en 3D sur votre écran, ils sont en fait les avatars d’autres cyclistes à travers le monde qui sont en train de s’entraîner sur leur home-trainer. Un écran de contrôle sur la droite de l’image principale permet de visualiser les noms de tous les cyclistes qui se trouvent à proximité.
Rapidement, on comprend qu’on peut discuter avec les autres en cliquant sur leur nom, ou leur envoyer des “Kudos”, le like local. On peut envisager de “rouler” avec une connaissance, en se donnant au rendez-vous à la même heure et au même endroit pour partager un entraînement ou se tirer la bourre… Ces fonctionnalités sont marrantes mais représentent un intérêt relativement limité.

Une séance en montagne sur Zwift

Mais les développeurs de Zwift ont pensé à tout. Pour que vous puissiez vraiment vous amuser, des “ride” sont régulièrement organisés et réunissent des centaines de cyclistes. Ces sorties en groupe sont soit des entraînements, soit de vraies courses organisées sur des distances plus ou moins longues.
Les entraînements groupés sont organisés à une heure communiquée à l’avance, et proposent souvent de réaliser du fractionné dont le niveau s’adapte à vos seuils enregistrés dans l’application. Ça fonctionne très bien, on se prend vite au jeu et il est évidemment plus motivant d’avoir l’impression de réaliser des efforts en groupe. Ce sont parfois des coureurs professionnels qui animent les séances, ce qui ajoute un peu de ludique à votre entraînement. J’ai déjà par exemple participé à une sortie organisée par Jens Voigt, c’est plutôt sympa !

Sortie virtuelle avec Jens Voigt sur Zwift

Pour les férus de performance, il existe même des compétitions organisées sur Zwift. Comme pour les entraînements, l’heure de départ est fixée à l’avance, tout comme le parcours et le kilométrage à parcourir. Attention, ne pensez pas que vous allez gagner une course virtuelle comme ça. Puisque vous pouvez vous mesurer à des cyclistes du monde entier, le niveau général peut être très élevé. Les courses sont variées, alternant entre terrain plat, vallonné ou montagneux, et vous pouvez vous engager en fonction de votre niveau exprimé en Watts par kilo.
Ne vous emballez pas cependant, si une course de temps en temps ajoute forcément du ludique à votre séance, le home-trainer doit rester un outil dédié à l’entraînement. En forçant trop dans votre garage, notamment l’hiver, vous pourriez compromettre votre état de forme général à l’approche des premières compétitions réelles…

En parlant d’entraînement, si vous êtes comme moi adaptes des exercices précis, ciblés et variés, Zwift est un bel outil ! Il existe une bibliothèque de dizaines d’entraînements disponibles, pour travailler tous les secteurs du cyclisme. La force, l’explosivité, la PMA, le contre-la-montre, les montées, vous trouverez forcément des séances adaptées à vos besoins et vos envies. Il existe même des programmes complets sur plusieurs semaines pour se diriger vers un objectif de progression précis. Et comme tout est calculé en watts, il est justement aisé de mesurer ses progrès.
Une fois l’entraînement choisi, les zones à respecter s’affichent sur la gauche de l’écran, des compteurs de temps indiquent ou vous en êtes, et une bannière virtuelle s’affiche au dessus de la route à chaque changement de zones. Pour travailler la PMA par exemple, il est très motivant de voir la “ligne d’arrivée” de la série s’approcher petit à petit. Dans la tête, ce n’est pas pareil…

Un entraînement ciblé sur Zwift

Pour vous poussez à utiliser l’application, les développeurs de Zwift ont été intelligents. Plus vous parcourez de kilomètres sur les routes virtuelles, plus vous débloquez des tenues et du matériel pour votre avatar. Ça ne sert strictement à rien d’un point de vue de l’entraînement, à par éventuellement avoir de plus belles photos…

Si vous êtes arrivés au bout de cet article, vous avez compris que je vous recommande fortement cette application pour être plus assidu à vos séances de home-trainer. Si vous êtes un peu joueur, cela va forcément vous plaire.
Juste une petite précision, l’abonnement à l’application coûte 14,99 $ par mois, ce qui revient à peu près à 15 € avec les frais de change facturés par votre banque. C’est un petit investissement donc, mais ça en vaut la peine !

Vous aimerez également :

pub

Laisser un commentaire